Guang Ming ISMC

 

                Institut Supérieur de Médecine Chinoise

Accueil

Plan du site

Le mot du président

Notre mission

Organisation

Téléchargements

Postgraduat

Formation complète

Formation continue

Professeurs

Sources herbes chinoises

Libraires

Pensées

Les liens

Recherche

Contacts

 

 

Les cas cliniques du Dr. Shi Jiulong

Un cas grave d’acouphènes

J'ai rencontré, il y a une dizaine d'années, une patiente désespérée. Âgée de soixante ans elle souffrait d'acouphènes terribles, qu'elle comparait au bruit assourdissant d'un train qui passe dans un tunnel. C'était continu, avec quelques hauts et bas. En médecine chinoise, on appelle ce problème le bourdonnement du cerveau (et non des oreilles), car le bruit semble résonner dans tout le crâne avec une grande intensité. Ce problème la faisait souffrir depuis de nombreuses années. Elle avait bien sollicité de nombreux médecins, spécialistes de tout plumage. Mais personne n'avait voulu la prendre au sérieux. C'était une vieille qui radotait.

Pendant notre discussion je finis par découvrir qu'elle vivait avec une grande angoisse très intense : c'est que son bourdonnement d'oreille aurait été causé par un cancer dans sa tête. Or étrangement, aucun praticien n'avait pris la peine d'examiner cette hypothèse (ce qui est incompréhensible quand on connaît la rage des analyses et des examens d'imagerie qui sévissait à ce moment-là en Belgique). Ce fût tellement facile de la tranquilliser. Il suffisait d'un simple scan qui a montré clairement qu'il n'y avait aucune anomalie visible au niveau de la cavité du crâne. Le soulagement de cette personne fut énorme, car il ne lui restait plus que ses bourdonnements d'oreille.

Je lui ai expliqué quelle était la cause de sa maladie (en termes de médecine chinoise) dans son cas personnel et elle s'est sentie aussitôt bien mieux... avant tout traitement. Après une série de traitements ses bourdonnements d'oreille se sont améliorés sans tout à fait disparaître (pour rester dans la même image : le train était sorti du tunnel et elle ne l'entendait plus que de loin). Ce qui veut dire que le soulagement aussi, c'est déjà de la belle médecine.

retour vers accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/09/2013