Guang Ming ISMC

 

                Institut Supérieur de Médecine Chinoise


Dépression et acouphènes

Oui, il peut y avoir une relation manifeste entre la dépression et la formation d’acouphènes. C’est un des mécanismes courants (je ne dis pas le seul !). Cela reviendrait à dire que traiter la dépression c’est traiter l’acouphène ou vice-versa.

Or selon les limites de ma connaissance et de mon expérience (voir aussi les témoignages sur le site de france-acouphènes), il ne me semble pas que la médecine occidentale dispose des moyens adéquats pour traiter définitivement les acouphènes à travers le traitement de la dépression (anti-dépresseurs), bien que dans certains cas, on puisse noter des améliorations avec certains anxiolytiques.

Or la médecine chinoise dispose d’une connaissance, vérifiée par la pratique clinique, qui permet de clairement diagnostiquer les différents mécanismes possibles suivant lesquels la dépression peut causer les acouphènes et de les traiter.

C’est d’ailleurs parce que j’ai rencontré un nombre de cas assez impressionant de personnes souffrant d’acouphènes sur le site, dont le mal est associé à un trouble fonctionnel qui peut être bien diagnostiqué et traité par la médecine chinoise, que j’ai pris cette initiative.

Il n’y aura jamais de solution pour tout le monde. Mais de par ma profession je suis constamment exposé à la souffrance et mon idée est que même si on ne peut aider que partiellement une partie des personnes qui souffrent, l’œuvre est méritoire.

Somme toute, il y a eu des témoignages sur le site de personnes qui ont été améliorées, mais pas guéries, mais qui pouvaient déclarer : ma vie à de nouveau un sens.

Je pense que pour un bon nombre il est possible d’arriver à cela.

retour vers accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/09/2013