Guang Ming ISMC

 

                Institut Supérieur de Médecine Chinoise

 

Les cas cliniques du Dr. Shi Jiulong

Cancer (traitement principal ou complémentaire)

En occident il n'arrive que rarement que la Médecine Chinoise assure l'essentiel du traitement du cancer. Le cadre habituel de son intervention est généralement le suivant : soit le patient est soumis aux traitements de la médecine occidentale (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie) et dans ce cas la médecine chinoise traite leurs effets secondaires; soit le patient est abandonné par la médecine occidentale et il s'adresse à la médecine chinoise pour améliorer la qualité de sa vie, prolonger celle-ci, contrôler les symptômes.

Bien que les performances de la médecine chinoise en cette matière soient encore peu connus en occident, tout personne se documentant sérieusement devra reconnaître qu'elles sont assez impressionnantes. La Chine clame d'ailleurs de plus en plus fort la supériorité de sa médecine intégrée (combinaison des deux médecines) en oncologie. Après avoir avancé des bienfaits manifestes comme l'amélioration de la qualité de la vie et de la durée de survie du patient, elle pose actuellement un nouveau principe, à savoir qu'on peut vivre avec le cancer. Ce principe sous-entend non seulement le maintien des premiers bienfaits mentionnés, mais y ajoute le concept d'une durée de vie prolongée, excédant largement les pronostics avancés par la médecine occidentale seule.

En attendant que le monde scientifique occidental apprenne à lire le chinois, il faudra se résoudre dans nos contrées à être soigné en-deçà des possibilités réelles ... le travail des médecins chinois vivant en occident ne compensant que très faiblement cette pénurie, notamment parce qu'ils ne peuvent compter que très partiellement (et le plus souvent pas du tout) sur la collaboration de leurs collègues occidentaux. Regrettable ... pour le patient!

Cas 1

retour vers accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/09/2013