Guang Ming ISMC

 

                Institut Supérieur de Médecine Chinoise


Auriculo-acupuncture

Je me réjouis de voir qu’il y a de plus en plus de personnes qui se tournent vers l’acupuncture. Vous avez raison. L’acupuncture peut beaucoup pour les acouphènes et/ou pour tous les troubles relatés. Dans le pire des cas, si les acouphènes ne vont pas mieux, il y a de très grandes chances que vous vous sentiez mieux : plus calmes, moins de tensions, disparition de certains symptômes connexes comme les céphalées ou migraines, les insomnies, les vertiges, amélioration relative de l’ouïe, etc...

L’auriculothérapie est une technique qui fait partie de l’acupuncture. Son histoire est assez intéressante, car très française. L’acupuncture auriculaire existait déjà en Chine, mais était assez peu utilisée. Un médecin français, le Docteur Nogier fût intéressé par la chose, l’approfondit... et obtint des résultats tels, qu’il en fit, après forces années d’études et d’expérimentation clinique, ce qu’il appela : l’auriculo-médecine.

A son tour la Chine, séduite par les immenses progrès réalisés par ce médecin français, se remit à approfondir cette forme de thérapie et recréa une acupuncture auriculaire selon les théories de la médecine chinoise. Il en résulte qu’il existe actuellement deux sortes d’acupuncture de l’oreille : celle du Dr Nogier et la chinoise.

Face à cette réalité, il faut être essentiellement pratique et ne pas se demander laquelle est le meilleure. Je crois que chacune d’elle a ses forces. L’important est de trouver un médecin qui domine bien la technique et qui, de préférence, ait de l’expérience avec les acouphènes. Il est intéressant de noter que l’acupuncture auriculaire note ses meilleurs effets dans les problèmes neurosensoriels.

Au point de vue technique, il y a plusieurs méthodes. Soit il y a la simple poncture de plusieurs points dans l’oreille. Celle-ci peut être aussi renforcée par l’activation des aiguilles au moyen d’un très faible courant électrique. Il est aussi possible, d’appliquer un courant électrique sur certains points d’acupuncture dans l’oreille en y appliquant un pôle relié à une machine productrice de pulsations électriques (ce qui est une sorte d’acupressure électrique). Toujours indolore... ou presque. La dernière méthode consiste à placer des aiguilles ou des semences à demeure sur les points dans l’oreille : il s’agit d’aiguilles ou de petites boules magnétiques ou de vraies semences (de radis par ex.) qui sont collés sur certains points et qui restent en place pendant plusieurs jours.

Je suis convaincu qu’à force de chercher vous trouverez les bons acupuncteurs et que nombreux seront ceux qui s’en féliciteront après coup (parfois après quelques mauvaises expériences, il est vrai... mais malheureusement on paie pour apprendre).

Bravo pour votre démarche et bon courage. ‘Qui cherche, trouve’... et ce n’est pas un proverbe chinois.

retour vers accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/09/2013