Guang Ming ISMC

Guang Ming ISMC
Centre
et Institut de Médecine Chinoise

Médicaments pouvant causer la surdité et les acouphènes

Bien que beaucoup de personnes souffrant d’acouphènes à la suite d’un traumatisme sonore, certains médicaments peuvent aussi causer un danger.

Pour l’intérêt de tous, je crois utile de publier cette liste de médicaments reconnus comme ototoxiques : c’est à dire potentiellement toxiques pour l’oreille et l’ouïe. Elle est divisée en deux parties : la première énumère les médicaments qui peuvent causer une perte de l’ouïe, la deuxième les médicaments qui peuvent induire des acouphènes. Pour ces derniers il est étrange de constater que de nombreux médicaments prescrits pour le traitement des acouphènes… peuvent en fait en causer (et notamment les anti-inflammatoires, les antibiotiques, les corticoïdes et les antidépresseurs : certains des produits listés ci-dessous se retrouvent dans les toutes grandes marques et appartiennent aux médicaments les plus prescrits dans le monde). Notons que cette liste est forcément incomplète, car l’arsenal pharmaceutique est constamment enrichi de nouveaux produits.

Mais il faut d’abord poser clairement un principe : ces médicaments sont en général prescrits par le médecin parce qu’ils sont nécessaires. En général le risque qu’ils affectent l’oreille et produisent la surdité (partielle) ou les acouphènes, est petit. En plus, quand c’est le cas, les symptômes disparaissent souvent dès l’arrêt du médicament. Mais malheureusement il y a des cas où le mal est permanent. Il faut donc se comporter de façon vigilante : quand une personne souffrant de désordres de l’ouïe se présente chez un médecin, elle doit le signaler clairement, afin que le médecin puisse en tenir compte dans sa prescription. Le plus souvent il a la possibilité de donner des médicaments qui soient moins toxiques pour l’oreille (ce qui hélas ne veut pas dire que dans ce cas ils seraient moins toxiques par rapport à d’autres effets secondaires – mais il faut chercher le moindre mal : par exemple surdité par rapport à diarrhée dans le cas d’un antibiotique). Il est également important que les membres de la famille d’une personne souffrant de problème d’oreilles le signalent au médecin traitant (sauf dans le cas de cause traumatique sonore, qui n’est pas un facteur transmissible).

Les noms des médicaments cités dans cette liste sont les noms génériques et non les noms commerciaux. Quand vous avez un médicament il faut regarder la formule et y trouver le nom du principe actif. C’est celui qui figure dans cette liste.

Les médicaments qui peuvent causer une perte de l’ouïe :

A. Salicylates

1. aspirine et produits contenant de l’aspirine

2. salicylates et méthyl-salicylates (en usage externe). En général en cas de surdosage et réversible à l’arrêt du médicament.

B. Anti-inflammatoires

1. diclofenac

2. etocolac

3. fenprofen

4. ibuprofen

5. indomethacin

6. naproxen

7. piroxicam

8. sulindac

Ici aussi les effets toxiques sont souvent liés à la dose et sont généralement réversibles à l’arrêt du médicament.

C. Antibiotiques

1. aminoglycosides

a. amikacin

b. gentamycin

c. kanamycin

d. neomycin

e. netilmicin

f. streptomycin

g. tobramycin

Ici la neomycin est le produit le plus dangereux. Pourtant c’est celui qu’on utilise le plus dans les gouttes pour l’oreille. Ce qui est contradictoire est que cet usage local et direct ne semble pas être ototoxique… sauf si le tympan est blessé et qu’il peut pénétrer dans l’oreille interne. Les pertes de l’ouïe causées par ces antibiotiques sont en général permanentes.

2. érythromycin

a. EES

b. E-mycin

c. Ilosone

d. Eryc

e. Pediazole

f. Biaxin

g. Zithromax

Leur ototoxicité se manifeste en général par usage intraveineux uniquement.

3. vancomycin

4. minocycline

5. polymixin B & amphotericin B (antifongiques)

6. capreomycin(anti-tuberculeux).

D. Diurétiques

1. bendroflumethazide

2. bumetadine

3. chlor-thalidone

4. Acide ethacrynique

5. furosemide

(rare en cas d’usage oral ; risque plus grand en cas d’injection)

E. Chimiothérapie

1. bleomycine

2. bromocriptine

3. carboplatinum

4. cisplatin

5. methotrexate

6. nitrogen mustard

7. vinblastin

8. vincristine

F. Quinine (anti-malarial)

1. chloroquine phosphate

2. quinacrine hydrochloride

3. quinine sulfate

G. Protecteurs des muqueuses

1. misoprostol

Les médicaments qui peuvent causer les acouphènes

Assez étrangement, nous trouvons ici un certain nombre de médicaments qui sont utilisés pour traiter les acouphènes.

A. Pulvérisants et solvants

1. cychohexane

2. dichloromethane

3. hexane

4. lindane

5. methyl-chloride

6. methyl-n-butyl-ketone

7. perchlor-ethylene

8. styrene

9. tetrachlor-ethane

10. toluol

11. trichloroethylene

B. Antibiotiques

1. aminoglycosides (comme ci-dessus)

2. amphotericin B

3. chloramphenicol

4. minocycline

5. polymyxine B

6. sulfonamides

7. vancomycin

C. Anti-Néoplastiques

1. bleomycin

2. cis-platinum

3. carboplatinum

4. methotrexate

5. moutarde azotique

6. vinblastin

D. Diurétiques

1. acetazolamide

2. bumetanide

3. bendrofluazide

4. clorothalidone

5. diapamide

6. Acide ethacrynique

7. furosemide

8. hydrochlorthiazide

9. methylchlorthizide

E. Médicaments cardiaques

1. celiprolol

2. flecainide

3. lidocaine

4. metoprolol

5. procainamide

6. propranolol

7. quinidine

F. Agent psychopharmacologiques (antidépresseurs, etc.)

1. amitryptiline

2. benzodiazepines

a. alprazolam

b. clorazepate

c. chlordiazepoxide

d. diazepam

e. flurazepam

f. lorazepam

g. midazolam

h. oxazepam

i. prozepam

j. quazepam

k. temazepam

l. triazolam3. bupropion

4. carbamzepine

5. diclofensine

6. doexpin

7. desiprimine

8. fluoxetin

9. imipramine

10. lithium

11. melitracen

12. molindon

13. paroxetin

14. phenelzin

15. protriptilin

16. trazodon

17. zimeldin

G. Anti-inflammatoires

1. aspirine

2. acematacine

3. benorilate

4. benoxaprofen

5. carprofen

6. diclofenac

7. diflunisal

8. fenoprofen

9. feprazon

10. ibuprofen

11. indomethacin

12. isoxicam

13. ketoprofen

14. methyl salicylates

15. naproxen

16. D-Penicilliamin

17. phenylbutazone

18. piroxicam

19. proglumetacin

20. proquazon

21. salicylates

22. sulindac

23. tolmetin

24. zomepirac

H. Glucocorticoïdes

1. prednisolone

2. ACTH

I. Anesthésiques

1. bupivacain

2. tetracain

3. lidocaine

J. Antimalaria

1. chloroquine

2. hydroxychloroquine

K. Toxiques divers

1. alcohol

2. arsenic

3. caféine

4. plomb

5. marijuana

6. nicotine

7. mercure

8. auronofin (gold), (Ridaura)

(Cette liste est basée sur une publication faite par le Dr. Orin S. Kaufman D.O.)

Etant donné que de nouvelles molécules sont continuellement mises sur le marché, cette liste s’allonge au fur et à mesure.