Guang Ming ISMC

Guang Ming ISMC
Centre
et Institut de Médecine Chinoise

Acupuncture : le rhume des foins

On l’appelle aussi rhinite allergique ou allergie pollinique. En Suisse, 20 % de la population souffrent d’une allergie pollinique. La plupart (70 %) réagissent aux graminées. On traite les symptômes d’une allergie pollinique avec des antihistaminiques, des corticostéroïdes (préparations à base de cortisone), des antagonistes des leucotriènes et des stabilisateurs de mastocytes. Cela aide beaucoup de patients. Mais un certain nombre d’entre eux les supportent mal à cause des effets secondaires ou ne désirent pas prendre des médicaments. Ils s’adressent donc à la médecine complémentaire et l’acupuncture est un remède de choix.

Le traitement est simple. Le médecin chinois insère quelques aiguilles sur le corps et en fin de séance il place quelques minuscules aiguilles à demeure dans l’oreille que le patient va garder une semaine et activer trois fois par jour. Les effets sont excellents. La rapidité de réaction est évidemment dépendante de l’état général de la personne, de son âge, de son environnement de vie et de la charge pollinique à laquelle elle est soumise. Le taux de satisfaction des patients pour cette thérapie est très élevé. Le traitement est donc simple et en général une série de 5 traitements hebdomadaires suffit.

La question est aussi de savoir si l’acupuncture peut guérir définitivement le rhume des foins. L’expérience nous a appris ceci : pour un patient qui souffre d’une rhinite allergique héréditaire, les résultats sont bons, mais il n’y a pas de guérison. Chez les patients chez qui c’est une maladie acquise, on constate qu’avec le temps la réaction allergique diminue et qu’après quatre ans la sensibilité disparaît. Notons que pendant cette période on traite uniquement pendant la saison de la crise.

La question nous a été posée si nous pouvions aussi traiter préventivement pour éviter la venue des crises. Malheureusement dans notre expérience cela n’a pas été le cas et nous conseillons nos patients de venir consulter quand leurs symptômes allergiques commencent.