Guang Ming ISMC

Guang Ming ISMC
Centre
et Institut de Médecine Chinoise

Acupuncture : la migraine

En plus de quarante ans, nous avons vu bien des migraines, le plus souvent chroniques, dans beaucoup de cas invalidantes. Le plus souvent elles n’avaient pas de causes claires, leur point commun étant la chronicité (par exemple depuis cinquante ans), la fréquence (parfois tous les jours) et le fait qu’elles ne pouvaient pas être guéries par la médecine, tout au plus modérées avec des médications lourdes. Le deuxième type le plus courant ont les migraines liées aux règles.

Ce qui est encourageant, c’est que nous avons pu les améliorer de façon significative, voire les faire disparaître dans la grande majorité des cas. C’est un grand point de satisfaction pour nos patient(e)s et nous-mêmes.

Cas

Mme T., 74 ans.

Elle souffre de migraine depuis son adolescence, à peu près une fois par semaine et chaque fois pour plusieurs jours. Beaucoup de personnes auraient perdu courage. Mais c’est une personne très volontaire, très positive, par ailleurs très gentille et même si pendant son parcours de maladie, elle n’a jamais trouvé de solution, sauf l’utilisation de médicaments, qu’elle minimise au mieux, elle persiste à trouver une solution. C’est ainsi qu’elle aboutit à notre cabinet.

Nous voyons une personne énergique et active, souriante. Elle nous informe que depuis plusieurs mois sa migraine s’est aggravée de façon conséquente : alternativement 6 jours de migraine, puis 2 jours d’arrêt, puis récidive. La médication tempère à peine sa souffrance.

Elle décrit ses symptômes avec précision : la migraine commence sur le point Fengchi GB20 à l’arrière de la tête, puis monte latéralement vers le front, pour arriver sur la partie contralatérale du crâne et finalement se répandre comme une brûlure de toute la tête. Après une attaque il lui reste un point sensible et brûlant sur la tête et un fort affaiblissement. Notons que pendant la migraine elle ne souffre pas de nausées et de vomissement.

Notons qu’elle souffre en plus de douleurs des genoux et des lombes.

C’est un cas presque classique de congestion du qi et de montée du yang du foie, sur base d’un vide du foie et du rein et augmenté d’un vide de la rate (suivant le pouls).

Après le premier traitement d’acupuncture, elle n’a plus eu de migraine pendant une semaine. Nous observons une progression rapide pendant le mois suivant, où elle n’a plus qu’une migraine d’un jour par semaine. Puis elle a un mois sans aucune migraine. Nous donnons au total 15 traitements hebdomadaires, jusqu’à la disparition des symptômes.

Mais ce n’est pas encore la guérison. Elle vient nous voir pour une récidive moins grave que tout ce qu’elle a connu, mais elle dit qu’elle ne veut pas rechuter fans la même horreur.

En quelques traitements la migraine est sous contrôle qui ne se manifestera plus que très occasionnellement.

Nous avons continué à traiter cette patiente pour d’autres problèmes non relatés à sa migraine.

Commentaires

Ce cas est exemplatif pour sa durée. Nous avons encore traité ainsi plusieurs migraines de plus de trente ans. On peut constater qu’en général les premiers résultats arrivent rapidement, ce qui permet d’établir une relation de confiance entre le (la) patient(e) et le praticien et permet d’envisager plus facilement un traitement de longue durée.

Ce cas a été résolu uniquement avec l’acupuncture. Notons cependant que nous avons aussi dû avoir recours au tuina et/ou aux herbes médicinales pour atteindre nos objectifs chez certains patients.

Concluons que même si nous ne pouvons garantir la guérison définitive, la forte diminution de la fréquence et de la force des crises est considérée comme un excellent résultat par les patients.

Les migraines liées aux règles ont naturellement une connotation hormonale. Dans ce cas nous travaillons sur les deux tableaux simultanément.