Guang Ming ISMC

Guang Ming ISMC
Centre
et Institut de Médecine Chinoise

Acupuncture : l’arrêt de fumer

Bien que le tabagisme ait reculé entre 1997 (33 %) et 2022 (24 %), il reste à un haut niveau. La part de gros fumeurs (20 cigarettes ou plus) a continuellement diminué entre 1992 (12%) et 2022 (4%). Cela reste toujours un problème de santé publique.

Les personnes voulant arrêter de fumer ont recours à plusieurs moyens : le patch de nicotine, la nicorette, l’hypnose. Les résultats sont variables. Un « vrai » fumeur aura toujours difficile à arrêter.

Il est vrai qu’entretemps est apparue la cigarette électronique, avec ou sans nicotine. C’est une bonne étape intermédiaire, mais elle peut prolonger la dépendance à la nicotine.

L’acupuncture est un bon moyen pour arrêter de fumer, mais pas par n’importe quel moyen.

Signalons notamment cette technique d’une série de traitements (dix ou plus) d’acupuncture corporelle appliquée à un patient pendant qu’il continue de fumer. D’une part les résultats statistiques sont assez faibles (35% de réussite) et le traitement est coûteux.

Dans notre Centre nous avons développé une technique efficace à 80% avec seulement un traitement d’acupuncture auriculaire.

Comment cela marche-t-il ?

Pour commencer, nous avons basé notre traitement sur celui d’une des pires addictions qui est celle à l’héroïne qui était pratiquée dans un hôpital de Hong Kong. Nous l’avons adapté à la cigarette, qui est une dépendance nettement moins forte.

Pendant le traitement nous piquons deux aiguilles d’acupuncture dans l’oreille que nous stimulons électriquement pendant 15 à 45 minutes. Puis nous remplaçons ces aiguilles temporaires par des aiguille « à demeure » dans l’oreille, de façon quasi invisible, que le patient va garder pendant cinq jours, en les stimulant trois fois par jour.

Il n’y a pas de vrai miracle. La base de ce traitement est la motivation sincère du patient. Nous ne pouvons pas arrêter sa tabagie contre sa volonté. Puis avant de venir au traitement, il doit arrêter de fumer (la veille par exemple), éliminer son stock de cigarettes et ses cendriers et aérer son lieu d’habitation. Nous donnons encore d’autres conseils si nécessaire.

Le traitement est simple, rapide, peu coûteux et sans effets secondaires. Dans de rares cas nous faisons un suivi, notamment pour éviter la prise de poids consécutive.