Guang Ming ISMC

Guang Ming ISMC
Centre
et Institut de Médecine Chinoise

Acupuncture : douleur lombaire

La douleur lombaire est une des pathologies qu’on rencontre le plus souvent dans les cliniques d’acupuncture occidentales. Ce n’est pas sans raison : dans la plupart des cas l’acupuncture est souveraine pour la soulager ou la guérir, qu’il s’agisse d’un simple lumbago aigu ou chronique, de l’arthrose des vieilles personnes, voire d’une hernie discale qui ne relève pas d’une intervention chirurgicale d’urgence, etc.

GH, femme, 27 ans

Cette jeune femme souffre de douleurs lombaires d’intensité variable depuis l’âge de 14 ans. Les trois dernières années ses douleurs se sont considérablement aggravées. Il y a un an elle a subi une arthrodèse L4-L5, qui n’a pas amélioré la douleur ; Quelques mois plus tard elle subit une laparoscopie exploratoire, à la suite de quoi sa souffrance lombaire augmente encore. Elle raconte que ces trois dernières années elle a vu les meilleurs spécialistes d’Europe et que la dernière proposition qui lui a été faite en médecine occidentale est de la munir d’une pompe à morphine, ce qu’elle a refusé. Elle a encore obtenu les meilleurs résultats avec la chiropraxie. Après chaque traitement elle souffre moins pendant une dizaine de jours. Elle s’adresse maintenant à la médecine chinoise avec l’espoir d’avoir des effets plus stables.

La douleur se manifeste principalement latéralement à L3 et s’étend latéralement sur une surface « de la grandeur d’une main« , vers le flanc droit. La douleur est diffuse et s’aggrave vers le soir, en se couchant sur le côté, pendant l’ovulation et avant les règles. Quand la douleur est intense, elle élance vers l’aine ou vers l’hypocondre. Elle est améliorée par la chaleur et pendant les règles. Il n’y a pas d’hernie discale. Elle souffre accessoirement de migraine. Comme la douleur lombaire perturbe son sommeil, elle ne se sent pas très énergétique pendant la journée. La langue est normale. Le pouls est en corde.

Le médecin chinois pense qu’il s’agit d’une congestion du foie et de la vésicule biliaire qui cause une obstruction du méridien shaoyang du pied. Il traite Yanglingquan GB34, Waiguan SJ5 et Taichong LR3.

Dès la deuxième visite, une semaine plus tard, la patiente témoigne que la douleur lombaire s’est nettement améliorée, mais qu’elle a eu entre-temps une ‘attaque de la bile’, qui s’est traduite par les yeux jaunes, des selles jaunes, des nausées prononcées et de la migraine.

Le médecin chinois répète le même traitement.

A la troisième visite, encore une semaine plus tard, la douleur lombaire s’est considérablement améliorée et la patiente n’a plus eu de migraine.

Sept traitements hebdomadaires plus tard, la douleur lombaire a quasiment disparu et pendant cette période le traitement s’est orienté vers d’autres problèmes corollaires, également relatifs à la congestion du foie et de la vésicule biliaire, dont notamment le malaise digestif, la tension musculaire de la nuque, la douleur du genou, le sommeil irrégulier, la migraine, l’oppression de la poitrine, le vertige, le syndrome prémenstruel. Tous ces symptômes sont des branches de la même racine. La douleur lombaire, urgente, a été traitée en priorité. Par la suite, les autres symptômes ont été traités, toujours avec la même prescription de points et quelques ajoutes, dont notamment Neiguan PC6, Sanyinjiao SP6, Yanglingquan SP9, Zusanli ST36.

Commentaires

Proposer une pompe à morphine à une jeune femme par ailleurs en bonne santé, correspond à un aveu d’échec de la part de la médecine occidentale. Ce problème est fonctionnel et il lui manque un substrat matériel permettant un diagnostic scientifique précis. Le bon réflexe aurait été d’envoyer immédiatement cette patiente vers l’acupuncture. Néanmoins dans le courant de sa maladie, elle a été traitée par un physiothérapeute-acupuncteur, qu’elle a fui pour la douleur que lui causaient les aiguilles. Comment rimer cela avec sa satisfaction des traitements chez notre médecin chinois, qui a acquis une solide réputation pour la puissance de la sensation de qi que perçoivent ses patients pendant la piqûre ?

Simplement la plupart des patients savent faire la différence et distinguent rapidement la brutalité et la maladresse de la virtuosité. Si la piqûre est indolore et si les sensations de qi sont fortes, le patient est content… car le plus souvent ce type de traitement est suive d’améliorations rapides. Quant à ajouter de la souffrance à la souffrance… qui peut accepter cela ?

La patiente s’était étonnée de la rapidité des résultats avec un traitement acupunctural qui lui avait semblé très simple. Elle fût vraiment choquée quand son docteur chinois lui répliqua : « Si les résultats sont rapides, c’est parce que la maladie est assez superficielle et pas très grave« .

Néanmoins il lui faudra encore un bon nombre de traitements pour nourrir le sang, fortifier le rein, harmoniser le foie et la vésicule biliaire. Bien que la maladie ‘‘ne soit pas très grave’’ sa chronicité a créé nombre de dysharmonies locales dans les méridiens et de dysfonctions liées à la cause première. Mais il ne fait aucun doute que dans un délai raisonnable, cette patiente retrouvera une excellente santé et pourra enfin porter l’enfant qu’elle et son mari désirent tellement.